AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  



si vous aimez aotm, aidez-le à se faire connaître!
votez toutes les deux heures sur les top-sites & laissez un petit message sur BAZZART & PRD
inscriptions : première intrigue!
elles sont ouvertes! n'hésitez pas à y participer en vous rendant juste ici !
urgent : postes vacants
il reste encore beaucoup de postes vacants à prendre! ils sont vraiment important pour le jeu.
n'hésitez pas à les incarner, vous serez récompensé!

 

 Tu viens pour un livre ou pour moi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

avatar










Hernando s'était levé du pied gauche, il n'avait qu'une envie et c'était de rester sous sa couette toute la journée. Mais ce n'était pas possible, il avait un travail et des responsabilité après tout. Il faisait froid dehors et l'eau chaude n'était même pas chaude sous la douche, à peine tiède et encore. Il aurait bien aimé que son pouvoir le rend insensible aux variations de température de l'eau. Avec les conditions climatiques, il savait très bien qu'il allait devoir partir plus tôt pour être à l'heure et ouvrir la librairie. Il hésita même à prendre sa voiture, il préférait les transports en commun mais l'idée d'attendre dans le froid n'était pas des plus tentante. Et finalement sa voiture prit la décision à sa place, impossible de la démarrer. C'était donc en bus qu'il alla au travail.
Il était arrivé pile à l'heure pour ouvrir la librairie, un bon café et le journal dans ses mains. Son père venait plus tard, il n'y avait aucun besoin d'être deux pour l'ouverture et ainsi Hernando apprenait de plus en plus à diriger ce qui serait plus tard à lui. La journée n'était pas des plus actives mais suffisamment pour qu'il ait de quoi faire. Il aida ses clients à trouver ce qu'il cherchait, les dirigeant vers les bonnes sections ou les conseillant sur tel livre s'ils n'avaient pas d'idée concrète.
Quand il était seul, et absolument certain d'être seul, avec sa bouteille d'eau, il s'amusait à faire bouger le liquide à l'intérieur. A mieux contrôler ses pouvoirs, à lâcher sa bouteille pour ensuite la faire léviter en bougeant l'eau. Il se débrouillait bien mieux qu'à ses débuts mais la moindre faiblesse dans son attention et la bouteille finissait sa chute sur le sol.
La porte de la librairie fut ouverte, la petite sonnette au dessus faisant son bruit habituel pour attirer son attention et il reconnut tout de suite Elizabeth. Un sourire apparut sur son visage. "T'as de la chance, j'ai reçu le livre que tu voulais ce matin." lui dit-il à la place de bonjour tout en allant vers elle. Il l'enlaça ensuite pour vraiment lui dire bonjour.
Revenir en haut Aller en bas
⊰ an explosion and their life has rocked

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 03/02/2018










Elizabeth & Hernando

Tu viens pour un livre ou pour moi ?


Elizabeth détestait les maths lorsqu'elle était au lycée. C'était une chose qu'elle ne comprenait jamais, comme une langue inconnue dans laquelle on lui parlait pourtant, elle avait essayée sans rien y faire alors lorsqu'elle avait annoncé à ses parents qu'elle étudierait la biologie moléculaire, ils lui avaient dit qu'elle n'y arriverait pas alors elle leur a prouver que si. Tout d'abord, elle leur a fait un Powerpoint et une véritable présentation de la matière avant de montrer ses compétences devant tout le monde. Tous ses professeurs de science avaient toujours dit qu'elle était excellente alors elle leur a aussi donner des lettres de recommandation des professeurs en question. Ce jour-là, Hernando était là pour la simple raison qu'il devait "soutenir sa petite-amie" alors qu'en vérité, pendant qu'elle faisait ses devoirs, il batifolait avec son frère. Elizabeth se souvient encore des nombreuses situations drôles dans lesquelles elle s'était retrouvé parfois et ça lui manque. À cette époque, son frère n'ignorait pas ses appels et au contraire, la surprotégeait. Lorsque lui et Hernando on casser, elle a eu peur qu'il ne lui parle plus puis en fait, ils se sont vus plusieurs fois et sont devenus des amis proches. Elizabeth serait même tenter de l'appeler son meilleur ami. Pourtant, cet ami lui cache quelque chose et ça, depuis quelque temps. Au début, Lizzie avait laissé passer ne voulant pas le brusquer, mais maintenant, elle veut carrément savoir ce qui se passe. Bien sûr, elle pouvait toujours voir ce qui se passait en utilisant ses pouvoirs, mais ce ne serait pas très juste alors elle avait élaborer un plan comme toujours. Comme toujours elle allait aller chercher un livre sur la biologie qu'elle avait commander puis elle lui ferait subir un véritable interrogatoire. C'est ce qu'elle fit et lorsqu'elle arriva devant Hernando, elle lui adressa un grand sourire « Je ne crois pas à la chance, plutôt à ce fidèle livreur qui doit probablement connaître le chemin par cœur vu le nombre de livres que je commande » lui dit-elle en lui rendant son étreinte, puis elle se redressa et s'assit sur le comptoir, la bibliothèque étant déserte pour l'instant « Comment ça va Nando ?»
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar











Hernando n'avait pas caché ce qu'il s'était passé la nuit de l'explosion de l'accélérateur à particule, il avait été battu et jeté à l'eau. Il ne se souvenait pas exactement comment il était sorti de l'eau et en y repensant il était sûr que son nouveau pouvoir avait joué un rôle vital. Pouvoir respirer sous l'eau et se transformer en eau avait des avantages quand on se noie, non? Cette partie cependant, il n'en avait jamais parlé, à personne. Les méta-humains n'étaient généralement pas des plus appréciés, en même temps quand la plupart des criminels qui passaient à la télévision avaient acquis des pouvoirs qu'ils utilisaient pour faire des crimes ... il y avait bien Flash mais il était une exception. Alors Hernando gardait cela un secret, en plus il devait toujours travailler sur le contrôle de son pouvoir. Il savait qu'en théorie cela pouvait être un puissant pouvoir mais entre la théorie et la pratique il y avait un énorme espace, plus grand que celui entre la Terre et Mars.

"A le livreur ..." dit-il en rêvassant. Il était beau et musclé et serviable et aimable et drôle et ... Hernando s'arrêta de penser à cet homme. "Dommage, tu l'as encore loupé." Hernando aimait sa relation avec la jeune femme. Ce n'était pas gagné au départ, il était le petit-ami de son frère et elle était officiellement sa petite-amie aux yeux de leurs parents. Alors Hernando n'avait aucune raison de garder contact avec Elizabeth quand il a cassé avec Andrew sauf qu'il l'appréciait et de fil en aiguille ils sont devenus amis. "Mon père pense qu'on a les traces de tes fesses sur le comptoir maintenant. Je me demande bien pourquoi." dit-il en regardant très clairement là où elle était assise. Cela ne le gênait pas, il lui aurait dit sinon, ce n'était certes pas des plus professionnels mais il n'y avait pas de client et ils étaient pas coincés chez les Gallo. "Bien, et toi? J'ai encore eu une grand-mère qui voulait 50 Shades of Grey, moi qui croyait qu'on en avait enfin fini avec cette ... chose."
Revenir en haut Aller en bas
⊰ an explosion and their life has rocked

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 03/02/2018










Elizabeth & Hernando

Tu viens pour un livre ou pour moi ?


Les hommes étaient toujours un sujet épineux pour Lizzie. En effet, elle avait déjà eu des petits-amis, mais ça n'avait jamais été vraiment sérieux parce qu'elle les laissaient croire qu'elle était comme elle semblait être. C'est-à-dire qu'elle jouait les filles superficielles et dès qu'ils essayaient de se rapprocher trop près d'elle et de ses pensées, dès qu'elle commençait à tomber dans ce qu'on appelle l'amour, elle les faisaient fuir. Parce qu'Elizabeth ne veut tout simplement pas se dévoiler. Elizabeth eut un rire en voyant Hernando fantasmer sur le livreur « Tu n'est pas du tout désolé que je l'ai raté » Elle roula des yeux en lui disant cela. Elle aimait la librairie des Gallo, ici, il régnait une odeur constante de vieux livres et tout était constamment bien ranger. Quand on y entrait, on se sentait tout de suite bien et c'était ça qu'elle allait chercher plus que les livres lorsqu'elle venait ici, la tranquillité. Elizabeth glissa et se retrouva sur ses pieds lorsqu'il lui dit à propos de son père et de ses fesses, elle lui adressa un sourire faussement désolé et rejeta ses cheveux en arrière tout en tapotant en rythme le bois du comptoir. Elle éclata de rire en entendant l'histoire de la grand-mère « Je suis sûre que s'il y avait une version gay de 50 shades of Grey, tu adorerais ce livre.» Puis elle rajouta après quelques secondes « Je suis fatiguée, mais ça va, mais ce qui m'importe maintenant, c'est de savoir...» Elle se plaça juste en face de lui pour pouvoir le regarder dans les yeux d'un air inquisiteur maintenant « Savoir ce que tu me caches. J'ai l'impression que tu te retiens de me dire quelque chose ses derniers temps et comme je suis la meilleure des amies, je t'ai laissé le temps de me le dire, mais honnêtement, je perds un peu patience, qu'est-ce qu'il se passe Hernando Gallo ?» Et généralement, lorsqu'elle utilise son nom entier, c'est qu'elle est vraiment sérieuse.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar










“Quand même un peu désolé?” lui répondit-il, elle loupait un homme très beau dont les bras bien musclés ressortaient quand il apportait les livres. Hernando n'était pas du genre à coucher à droite à gauche, il préférait de loin avoir une relation suivie, longue et où l'amour est présent. Il avait eu ça avec le frère de Lizzie mais Nando ne pouvait pas vivre caché et être lui-même uniquement derrière une porte bien fermée et sous l'illusion qu'il était dans la chambre d'à côté. “Et j'adore autant le voir arriver que partir.” ajouta-t-il, repensant à la vue de ce pantalon qui lui moulait si bien les fesses. Hernando avait vraiment besoin de trouver quelqu'un.

Son père aimait bien Elizabeth, elle était charmante et il était évidemment qu'elle partageait un lien profond avec son fils. Hernando rigola quand elle rejeta ses cheveux en arrière, c'était tellement elle de faire cela. Il fit mine d'être extrêment vexé par l'insinuation qu'il aurait lu un tel livre si c'était une version gay. Posant une main au-dessus de son coeur et ayant l'air choqué. “Il faut déjà quelqu'un qui sait écrire pour que j'apprécie un livre, ici c'est pas le cas. Et en plus c'est du BDSM qui rend la communauté honteuse tellement c'est mauvais.” lui dit-elle avant de rapidement ajouter. “Et non, je ne répondrais à aucune question sur comment je connais l'avis de la communauté BDSM sur ce livre. Le cinquième amendement me protège.” cette défense n'allait vraiment pas la convaincre qu'il ne fréquentait pas des bars et clubs où le cuir était tout ce que les personnes portaient. “Okay, peut-être juste une question.” c'était bien le seul moyen de lui prouver qu'il n'était dedans, non? Ou alors elle pouvait demander à son frère, après tout il connaissait très bien Hernando dans ce genre de situation.

“Tu devrais dormir plus, trop de dissertation à écrire?” il ne pensait pas un seul instant qu'elle passait ses nuits à se battre et à arrêter des criminels. “J'ai des livres qui peuvent t'aider à t'endormir. Kant est un excellent auteur pour s'endormir.” la philosophie n'était pas ce qu'il préférait et il devait bien utiliser toutes les occasions pour vendre des livres, non?

La situation changea d'un coup, elle le regardait droit dans les yeux et elle ne mâcha pas ses mots, elle allait directement dans le vif du sujet. “Nom en entier, hein?” elle n'allait pas lâcher le morceau, il en était certain. Evidemment ses pensées allaient directement à la réponse. Il pensait à ses pouvoirs, comment il pouvait manipuler l'eau et même se transformer en eau. Il pensait ensuite à cette fameuse nuit où l'accélérateur à particule avait explosé, lui donnant ses pouvoirs et le sauvant d'une mort certaine et affreuse. “Andrew. J'essaye de … d'arrêter de penser à lui, tu sais? Passer à autre chose.” un gros mensonge et il était nul en mensonge. Mais il ne pouvait quand même pas lui dire qu'il était un méta.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé












Revenir en haut Aller en bas
 
Tu viens pour un livre ou pour moi?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Livre indispensable pour vivre en autarcie
» Warhammer V7, petit résumé pour ceux qui n'y jouent plus.
» Juste pour rire
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Aline c'est pour toi, rien que pour toi.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: